Retour de Dijon #2

Du rêve avec Betterave

Rencontre avec Emma et Hugo

à Dijon, sur la scène des chefs du salon Bière et Gastronomie

Leur histoire commence à Lille, se poursuit à Dijon, avec la création en 2020 de Betterave.

Une ode aux produits locaux, au circuit court.

Ici, aucun produit ne fait plus de 200 km pour se retrouver dans les assiettes et dans les verres. ( exception faite du sel et du sucre, pour le café, il est question de travailler sur des malts torréfiés…)

Ici, donc, liberté totale.
Dans les assiettes, dans les verres.

Liberté totale en cuisine et en salle.
« Les clients choisissent le restaurant, et une fois sur place, on choisi pour eux ! « 
Y compris les accords.

 

Liberté de choix dans une carte de bières plus grande que celle des vins.
Et on est en Bourgogne !

Parmi leurs accords bières et mets coups de cœur :

Emma :
La ganache à l’asperge blanche servie avec un Stout infusé au piment de la Brasserie Elixkir. Le piment réveille en toute subtilité la douceur du Stout et de la ganache.

Hugo :
Sorbet aux herbes salade faisselle meringue, en résumé, son dessert fétiche, avec  une barriquée en  en fût d’aligoté.

La recette réalisée sur la scène des chefs ?
Une gaufre avec un appareil crème brûlée à l’asperge verte, caramel au Stout et sauge sauvage. Réalisée avec la « Stout´il » de la brasserie La Luxoise à Gémeaux.

Une merveille pour les yeux et pour les papilles.

Cette rencontre joyeuse, humaine, simple, vraie, est une promesse d’accords à venir.

Et pour terminer, je ne résiste pas à reprendre les mots d’Emma et de Hugo :

 

« À toi, oui toi qui a faim, qui a soif. 
Soif de vivre, soif de bière, soif d’un lunch jovial et local.
À toi qui coupes la salade, qui mâches tes mots et qui brûles d’envie de te régaler. Stop, ne cherches pas plus loin. Cherches juste notre téléphone pour nous appeler et réserver ta table.
Parce que nos banquettes sont chouettes et que les fesses à poser dessus sont limitées. Bref, à toi qui veux, qui a envie ou qui voudrais.
À toi, tu, iel. Pour que demain soit chaud.

Vive la Bourgogne.
Vive la betterave flétrie.
Vive tes mains grasses d’avoir saucé du jus. »
 

Betterave
17 rue Lamonnoye
21 000 Dijon

Crédit photo : Betterave et Elisabeth Pierre
 
 

Auteure : Élisabeth Pierre