Et si on parlait des formations bières?

En toute objectivité, car on aime ça.

On dit de lui que c’est la « Bible de la bière« .

Aujourd’hui, il est question du Rigal de la Bière.
Cet annuaire professionnel recense les brasseries par région et par département, celles dont la production est inférieure à 200 000 hectolitres par an, en France et en Outremer.

Au total, dans cette édition 2021, Sonia Rigal présente 2100 brasseries. 

L’ensemble des informations a été recueilli via une collecte digitale remplie par le brasseur ou la brasseuse.

L’ouvrage répertorie aussi des acteurs, ambassadeurs, fournisseurs amont, aval et prescripteurs de la filière brassicole.
Tous participent activement à la dynamique de ce secteur.
 
On aime particulièrement le panorama dressé par Sonia des formations actuellement proposées sur le territoire
 
Même s’il est difficile d’être exhaustif en format papier, on ne peut que souligner sa démarche objective de recenser l’ensemble des organismes et des intervenants sur le marché.
 
Les besoins de formations bières  sont très variables selon le métier exercé, le projet d’entreprise, ou encore le niveau de connaissances.
 
Ce qui donne un paysage d’offres variés :
Que ce soit notamment dans les structures brassicoles comme l’IFBM ou le lycée agricole de Douai.
 
Ou dans les structures dédiées aux enseignements sur la fermentation, avec des unités pilotes de brassage : IUT d’Avignon, Enilbio, Master Professionnel de Procédés Fermentaires en agro-alimentaire, DU Université de la Rochelle…
 

Ou encore dans les structures dédiées aux enseignements de tout ce qui touche à la dégustation, comme par exemple les programmes dédiés aux bières de l’Université du Vin.

A côté de ces structures, se développent de part et d’autres des initiatives privées, proposant aussi bien des formations de brassage que des formations de dégustation.

 

Dans le Rigal de la bière, on trouve également des présentations de sommeliers bières, biérologues,  zythologues, experts bières

 
Peu importe le nom finalement, quand on a besoin d’apprendre, on se tourne vers des pros, c’est le principal.

Après, tout est affaire de feeling, de besoins, d’objectifs, et de résultats !

 

On aime aussi le panorama dressé en début d’ouvrage sur la situation du marché brassicole, on aime le côté pratico-pratique de la question  » Vous envisagez de devenir brasseur » ?

On aime ce travail colossal, précis, accessible, facile à utiliser.  Remarquable mise en lumière des producteurs comme de l’ensemble des acteurs bière.

L’édition 2022 est annoncée pour l’automne…
 
Vous l’avez compris, le Rigal de la Bière est un outil incontournable à tout professionnel dans la filière brassicole. 

 

Auteure : Élisabeth Pierre