Chandeleur : et avec vos crêpes, vous buvez quoi ?

Côté recettes, chacun a sa religion : lait, cidre, rhum, bière, le tout dans des proportions variables ! Profitons – en pour passer en revue l’intérêt des bières dans ce moment aussi traditionnel que propice aux découvertes.

De la bière dans la pâte, oui, mais laquelle ?

Une bière non filtrée de préférence, car l’intérêt de la bière dans la pâte à crêpes, c’est la levure !
Pourquoi ? pour la légèreté et le goût !
Les bières de blé de style Hefeweizen sont la garantie de voir les crêpes se denteler. Avec en prime des arômes subtils et une capacité fantastique à remplacer le lait, avec leurs notes lactées et leur texture crémeuse.
Pour varier les goûts, un ajout de notes torréfiées avec une Dunkelweizen, bière de blé torréfiée, et toutes les variations sont possibles, bière de blé aux fruits, cerise, framboise, orange, de douce à acide…
Côté quantité, il y a les adeptes du « tout bière » dont nous faisons partie, les adeptes du 50/50 lait/bière, et les timides qui préfèrent ajouter juste une toute petite quantité de bière… ( on leur dit que ça ne sert pas à grand chose? qu’il faut la jouer à fond la bière dans la crêpe? )

Et sur les crêpes, on met quoi ?

Les confitures à base de bières évidemment, les gelées, les sirops… Et l’inévitable caramel à la bière !
Toutes ces gourmandises sont réalisées avec des bières.
Pour faire une gelée de bière, choisissez une bière aromatique, une IPA, une Pale Ale. Ou une bière torréfiée. Il est également possible de jouer avec des ajouts type épices, fève de tonka, zestes d’agrumes…
Pour 75 cl de bière, compter 800g de sucre et 2 sachets d’agar-agar.

On vous rappelle la recette du caramel à la bière, notre accompagnement préféré :
Brown Ale 550 g (ou Porter)
Sucre 260 g

Faire bouillir la bière à feu vif puis faire une réduction (environ 20-25mn) à feu moyen. Ajouter le sucre puis laisser cuire environ 7 minutes.

Et pour aller avec les crêpes, quelles bières ?

Quelques suggestions toutes simples
Avec les crêpes au sucre : une Hefeweizen, une Sour Ale
Sur la pâte à tartiner chocolat : une bière acidulée et fruitée, une Kriek traditionnelle, une Sour Framboise !
Badigeonnées de confiture : une Berliner Weisse qui reprend le fruit de la confiture….
Quand la crème de marron s’en mêle : une bière de blé noir
Avec des bananes : un Cream Stout
Et des pommes cannelle : une IPA

Jouez sur les saveurs, les textures, les arômes des crêpes et des bières…

Un peu d’histoire…

D’où vient cette fête de la Chandeleur?
Dans la tradition celte, c’est la fête d’Imbolc, symbole de purification : la fin de l’hiver se profile, on se prépare pour un nouveau cycle, on allume des chandelles et les crêpes sont de mise, symboles de la pleine lune. C’est un peu l’équivalent aujourd’hui de notre « grand nettoyage de printemps »… un peu en avance tout de même…
Dans la tradition romaine, on fête avec des chandelles la mère du dieu Mars, Februa.
Dans les mystères d’Eleusis, les chandelles fêtent le retour de Perséphone qui revient dans la lumière, après son temps d’année passé dans le royaume souterrain avec Hadès.
Plus près de nous, dans la tradition chrétienne, c’est toujours un temps de purification, avec la présentation de Jésus au Temple.
Bonne fête de lumière !