Formation
Métier Zythologue

Nouveauté dans le monde de la formation professionnelle : le titre professionnel du métier de Zythologue est enfin reconnu ! Un métier, un titre professionnel, une certification !

Tout démarre en 2006, quand Didier Daumas, ayant appris le métier de viticulteur sur le terrain dans le Haut-Var avant un parcours professionnel dans l’enseignement de l’expertise comptable, crée une école spécialisée dans le vin. C’est la création de l’IFCO, institut spécialisé dans la formation professionnelle des métiers du vin et de la bière, à Marseille, puis quelques années plus tard, à Paris. Dès le début, les deux premières formations sont centrées sur la production et la commercialisation, les deux piliers des programmes de l’institut. Technicien en viticulture Œnologie bio, et Conseiller Commercial en Vins et Spiritueux. En 2010, « le ministère de l’Agriculture s’est rapproché de nous pour mettre en place le BTSA Viti-Oeno, car aucun centre de formation ne dispensait cette formation avec les habilitations du ministère » précise Didier Daumas. « Aujourd’hui, on retrouve énormément de maitres de chais, de directeurs d’exploitation, de vignerons qui ont suivi le BTSA, tout comme on retrouve bon nombre d’acteurs de la commercialisation du vin qui ont suivi la formation ici à l’IFCO ».

Une rencontre déterminante

« Chaque année, dans nos formations vins, nous avons une visite de brasserie. La rencontre avec Elisabeth Pierre a été déterminante, et a été le déclencheur de modules bières plus importants. Jusqu’à devenir, depuis ces 3 dernières années, un acteur important dans le domaine de la formation professionnelle pour les métiers liés à la bière ». A partir de janvier 2020, l’IFCO est le seul organisme permettant la certification professionnelle de Zythologue en France. Un titre réservé aux personnes ayant suivi cette formation professionnelle. Le mot « zythologue » étant encore peu connu de façon générale, le mot « bierologue », synonyme jugé plus explicite est ajouté. « Il faut que la culture se fasse » ajoute Didier Daumas, et « un jour, le mot zythologue sera connu de tous, à l’instar du mot « oeonologue », même si les deux mots n’ont pas un périmètre –métier comparable dans les deux secteurs ». Nous nous sommes répartis les tâches : Benjamin Coué, directeur IFCO Paris, est en charge de l’administration et du financement des stagiaires, Elisabeth Pierre , créatrice de Bierissima, est en charge de l’ingénierie de formation et du recrutement des formateurs

UN METIER : ZYTHOLOGUE

Il y a plus de vingt ans, le mot était encore totalement inconnu en France. Il a commencé à émerger d’abord en Belgique, avec notamment la création de formations professionnelles de zythologie dispensées par l’IFAPME à Liège. Des formations longues comparables d’ailleurs à celle proposée par IFCO. Le mot est ancré dans la culture belge de la bière maintenant. Comment définir les contours du métier de zythologue ? C’est d’abord un professionnel de la bière et de sa dégustation. Et dans ce sens, ce titre professionnel a également pour but de différencier les personnes qui font métier dans la zythologie et deviennent donc « zythologues diplômés », des personnes dont l’activité de dégustation de bières est un hobby ou une activité bénévole dans le cadre associatif.

Le champ des connaissances va de la production à la commercialisation, avec un développement sur la sommellerie bière, la dégustation, les accords bières et mets, et une approche pratique du marché, des acteurs, des circuits de distribution. Les étapes de la fabrication, incluant les ingrédients et les aspects biochimiques font partie intégrante de la formation, car le zythologue doit être en mesure d’expliquer les liens entre les paramètres de fabrication et les goûts des bières. Il intervient dans l’ensemble du processus de commercialisation, de la sélection des brasseries et des bouteilles à référencer à la gestion des clients et des fournisseurs, en passant par les conseils de dégustation et d’associations bières et mets. Les contours du métier sont multiples et nécessitent donc des connaissances et des compétences particulières, dispensées dans les 7 modules (cf encadré chiffres). Le zythologue peut notamment être amené à élaborer des cartes de bières pour des restaurants gastronomiques, animer des soirées dégustations, conseiller les clients en grande distribution, accompagner les clients professionnels dans leurs achats de bières, conseiller des brasseurs et brasseuses pour mieux parler de leurs bières, identifier des faux-goûts, participer à des concours en tant que juge, gérer un point de vente ou un rayon bières, …

UNE FORMATION METIER :

Cette formation s’adresse à toute personne souhaitant évoluer dans le secteur de la bière, ou désireuse de le rejoindre. L'objectif est de former les candidats au métier de zythologue et de les rendre opérationnels et autonomes dès la fin du cycle de formation. L’enseignement repose sur une formation dynamique impliquant une participation active des stagiaires tant sur l'approche théorique (culture et histoire, ingrédients et étapes de fabrication, styles de bières, analyse sensorielle, marché et tendances, approvisionnements, organisation et animation du point de vente), que sur l'approche pratique (dégustations appliquées, dégustations sensorielles, actions commerciales, exercices de mise en situation, immersion en entreprise). Le programme a été conçu dès le départ pour permettre aux cavistes de suivre le module commercialisation, centré sur les journées de lundi et mardi.

Les cavistes et distributeurs peuvent ainsi se situer dans le cadre de l’acquisition de compétences. Si la personne souhaite devenir zythologue et obtenir le diplôme, il convient de valider tous les modules, qui peuvent être suivis sur 2 ans. La durée de la formation est de 280 heures, sur une durée de 5 mois, à raison d’une semaine en cours pour 2 semaines en entreprise, puis 2 jours de formation/ 3 jours en entreprise sur la fin du cursus. Le diplôme valide le titre professionnel de zythologue, enregistré RNCP niveau III (Bac +2), après réussite des examens écrits et de la présentation du mémoire.

Le mot zythologie est apparu en 2018 dans le Larousse et en 2019 dans le Petit Robert (au même titre que le mot bierologie), et désigne : « l’étude de la bière, de sa production, de son histoire et de ses qualités gustatives ».

LES PUBLICS CONCERNÉS & LES DÉBOUCHÉS :

Les brasseurs, distributeurs, cavistes, équipes de bars, sont les premiers publics. Les débouchés sont nombreux, en amont comme en aval. Le zythologue peut travailler en brasserie : les brasseurs se dotent de plus en plus de structures d’accueil au public et d’animation dégustation, les « taproom » en plein développement sont aussi des espaces de vente et d’animation pour l’ensemble des bières proposées dans les brasseries. Les activités d’accueil, de visites au public intègrent de plus en plus des dégustations.

Le rôle du zythologue est aussi un rôle d’éducation au public. Le métier de distributeur –grossiste évolue aussi et est fortement demandeur de profils spécialistes de la bière, tant pour développer les relations avec les brasseries, que pour mieux conseiller leurs clients CHR. Des établissements CHR eux-mêmes en plein renouveau, qui doivent s’adapter aux évolutions du marché, des habitudes de consommation et des demandes des consommateurs, que ce soit des bars, des brasseries-restaurants, des restaurants traditionnels ou gastronomiques.

FRANCE COMPÉTENCES :

France Compétences a enregistré en 2019 au Registre National de la Certification Professionnelle l’unique certification professionnelle de niveau III de Zythologue en France. Autorité Nationale de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Créée par la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 (art. 36) pour la liberté de choisir son avenir professionnel, France compétences est l’unique instance de gouvernance nationale de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Son action promeut le développement des compétences, l’acquisition de certifications ainsi qu’une égalité d’accès à la formation professionnelle de l’ensemble des actifs.

LES FINANCEMENTS POSSIBLES :

La formation est ouverte à tout public qui soit salarié, demandeur d’emploi, chef d’entreprise, quelque que soit le secteur professionnel précédent. A côté de l’autofinancement, payable en plusieurs fois, la formation peut être prise en charge dans le cadre d’un Contrat de Professionnalisation, par l’OPCO de l’entreprise. Elle peut aussi être prise en charge dans le cadre d’une Aide Individuelle à la Formation ( AIF Pôle Emploi), dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF) et dans le cadre du Compte Personnel de Formation de transition professionnelle pour une reconversion.

IFCO Marseille & Paris
24 av du Prado, 13006 Marseille
contact@ifco-marseille.com
tel : Didier Daumas 09 81 94 10 35 / Benjamin Coué 06 11 76 64 77
https://ifco-marseille.com

GLOSSAIRE :

ASP : Agence de Services et de Paiement
CDC : Caisse des Dépôts et Consignations
CEP : Conseil en Evolution Professionnelle
CFA : Centre de Formation des Apprentis
CPF : Compte Personnel de Formation
CPIR : Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales
OPCO: Opérateurs de Compétences
RNCP : Répertoire National des Certifications Professionnelles
RSCH : Répertoire Spécifique des Certifications et des Habilitations

Demande d'Information

Remplissez le formulaire

Si vous souhaitez avoir de plus amples renseignements sur les formations, leurs tarifs, comment débuter une formation professionnelle avec Bierissima, remplissez ce formulaire et nous reviendrons vers vous au plus vite.

Capture d’écran 2020-04-02 à 10.01.43

Vous êtes interessé par (obligatoire)

Vous êtes (obligatoire)
une entrepriseun indépendantun commerçantun producteurun organisme de formation/enseignementune association

Comment avez-vous entendu parler de Bierissima ? (obligatoire)

Message ( vivement conseillé! )