Prendre le temps, entre douceur et puissance, avec le Stout Black Widow

C’est un dimanche de fin d’été et de début d’automne, qui oscille entre  rayons de soleil et coups de vents.

C’est un bon jour pour cette bière,  en oscillation permanente entre douceur et puissance. C’est un jeu tellement prenant, de déceler dans ces types de bières-là, les territoires d’expression, les intensités qui se dégagent.

Cette Black Widow est un Stout de la Brasserie des Fontaines à 5°. Une fois passée l’observation visuelle, première étape de la dégustation, avec  ce magnifique duo de noir ébène coupé de crème  espresso, il faut prendre son temps pour profiter du nez.

Car un nez d’une telle intensité peut dérouter. D’autant que cette intensité là s’exprime sur le chocolat noir du chocolatier.
Etes-vous entré déjà chez un chocolatier en train de préparer ses chocolats? C’est cette odeur là, prenante et enveloppante, douce et forte à la fois. Tellement enivrante.

L’entré de bouche n’en est que plus déroutante. Tant de douceur, de volupté,  de crémeux.
Et ça se déroule, ça danse, ça donne envie de se lover dans le fauteuil, c’est dense et umami en diable.

Quant le mouvement de cette volupté s’estompe, l’ amertume vivifiante s’offre comme une gourmandise,  celle d’un café noir exquis, d’un cacao pur.

La douceur et l’amertume de cette bière font écho au soleil et au vent de cette journée de début d’automne.
Une main de fer dans un gant de velours.

Brasserie des Fontaines
1 Chemin des Quarts – 49700 Doué-en-Anjou