On parle de la bière ou du bistrot ?
Les 2 sont étroitement liés...

Parlons avant tout  de cette appellation pour le moins curieuse, qui peut prêter à confusion…très souvent ! Combien de fois ai -je entendu que le nom Mort Subite venait du fait que c’était une bière très forte qui en cas d’excès pouvait conduire… à une mise en bière…

Soyons sérieux!

Et faisons donc confiance au site de la brasserie qui a repris la fabrication de cette bière légendaire, et de ses déclinaisons, -sur lesquelles je reviendrai bientôt-, et qui nous explique très clairement l’origine de ce nom, ainsi qu’au site du  bistrot A la Mort Subite. Une adresse incontournable à Bruxelles.

Actuellement, les arrières-petits-fils VOSSEN, Bernard et Olivier, 4 ème génération du nom, vous servent de biens délicieuses gueuze au n° 7 de la rue Montagne aux Herbes Potagères.

Au début du Dixneuvième…

Pour connaître l’origine de la dénomination peu ordinaire de cette bière, il nous faut remonter à il y a 80 ans d’ici. C’est en effet, vers 1910 que Monsieur Théophile Vossen exploitait l’établissement “La Cour Royale” situé au coin des rues d’Assaut et de la Montagne. Parmi sa clientèle, nombreux étaient les « habitués » de la banque Nationale (Courtiers, encaisseurs, etc..) Le nombre de guichets y étant trop restreint, l’on comprend qu’il leur était plus agréable de « tuer » le temps à attendre entre copains devant un bon verre, plutôt que devant les guichets. Et les « tournées » se succédaient, se gagnaient ou se perdaient au “Pitjesbak”  devenu de nos jours le jeu de dés « 421″ Le malheureux perdant devenait le mort. Lorsque le temps pressait, on procédait à une « der des der  » que l’on jouait en un coup se,……D’ou le nom  “Mort Subite”.

Bien vite, cette appellation étant devenue courante dans le langage des habitués de la Cour Royale, Monsieur Théophile Vossen rebaptisa son établissement, lui donnant comme nouvelle enseigne « A La Mort Subite ». De là à donner le nom à sa gueuze, il n’y avait qu’un pas qu’il franchit allègrement. Fin 1928, Mr Vossen déménage, mais reste néanmoins dans le quartier.

De nos jours…

René et Jean-Pierre Vossen continuèrent la tradition de leur grand-père pendant 36 ans. Actuellement, les arrières-petits-fils Vossen, Bernard et Olivier, 4 ème génération du nom, vous servent de biens délicieuses gueuze au n° 7 de la rue Montagne aux Herbes Potagères, dans l’établissement qu’ils exploitent et qui, tout en gardant son cadre d’origine classé a toujours comme enseigne : A la Mort Subite.’ »