Quand Malteurs Echos déménage, ça donne Ebullitions, un festival avec 23 Brasseurs en Ardèche, à Vernoux en Vivarais.

Pour fêter ses nouveaux locaux flambants neufs, Malteurs Echos a créé un évènement  » Ebullitions » qui risque fort de créer un précédent dans la grande famille des festivals et rencontres autour des bières en France. Pourquoi? Parce que réunir pour une journée, à Vernoux en Vivarais, en Ardèche, 23 brasseurs qui utilisent des malts de la Malteurs Echos ( en totalité ou en partie), avec en prime un village dédié à l’économie locale, ça mérite vraiment que l’on en parle, et vite !!!

 Ajoutez à cela, une journée de ciel bleu sans nuages, des espaces enfants dignes de ce nom, une librairie ambulante, le Motkiroule ( qui a eu la gentillesse de proposer mes livres en dédicace !), et cerise sur le gâteau ( de malt), des bénévoles aux petits oignons, et des visites de la malterie, en compagnie de Bapstiste François, un des co créateurs de Malteurs Echos ( avec Marie Bourdon et Guillaume Bourdon ), reconverti en distillateur artisanal, une affaire à suivre…
Quant au public,   un public familial  (difficile de faire plus familial, quand 4 gamins t’accostent tout sourire  » madame, on cherche Elisabeth Pierre, c’est vous? » sur le thème de « chercher Charlie » avec en main mon livre à dédicacer à leur môman, c’est le moment où tu as juste envie de fondre d’émotions … Bref, un public familial, particulièrement chaleureux, ouvert, et enthousiaste à découvrir et à apprendre.

Au fil des stands, voici quelques uns de rencontres  et bières coups de cœur :
Martin Torres est le brasseur des bières du Vercors, sa gamme de produits se compose de 10 bières, de 15 limonades, de 4 alcools forts, et bientôt d’une bière sans gluten sur laquelle je reviendrai, réalisée à 100 % avec des céréales sans gluten ( sorgho, quinoa, amarante, millet).
Sa rousse élaborée avec des feuilles de menthe sauvage offre un nez frais, épicé, avec un bonne base de malts grillés et toujours cette fraicheur étonnante en bouche.µ

Marc Antoine Rostaing le brasseur des Faux Semblables, dans l’Isère,  produit aussi ses orges en GAEC, qu’il fait malter à Malteurs Echos. Ses bières d’inspiration anglo saxonne ont une touche bien à elles. L’Anagramme, une À le 100 % malts Pils, houblonnée au Cascade, est sèche, avec un nez de foin, des flaveurs d’agrumes, de fruits exotiques et de fruits du verger.

Sébastien Tappero vient de Forcalquier, dans les Alpes de Haute Provence. Dans sa Ferme Brasserie, il cultive son orge sur 6.5 hectares, du petit épeautre sur 1.5 hectares, depuis 2015, et possède aussi quelques oliviers. Cet ancien ingénieur agro alimentaire, passé par 5 années dans le social, n’avait qu’un rêve : devenir paysan. Après une formation agricole de BPRE, une étape de formation de brassage à l’IFBM, son rêve devient réalité. Dans sa gamme, une ambrée à la figue, travaillée avec un arôme naturel, offre des arômes de cassis et de torréfaction étonnants.

Direction Porquerolles, pour rencontrer Guilaume Bibault, ouvert depuis un an. Ses Hypaea version blonde et ambrée illustrent parfaitement les bières « avec ingrédients locax ». Réalisées avec des herbes sauvages cueillies régulièrement, ses bières présentent des arômes du maquis, sur des notes de romarin, de thym, avec une note miellée. Des bières avec une fraicheur bien spécifique, qui changent selon les saisons, quand les herbes sont en fleurs ou sèches…

Après avoir cherché un Stout un peu crémeux, je tombe enfin sur la Sweet Stout Black Valley de la Brasserie Le Duff, un coup de cœur !
Brasserie près de Montélimar, ouverte depuis le printemps 2016, j’ai adoré cette onctuosité, cette mousse crémeuse couleur café espresso, cette sensation un peu liquoreuse, la touche de vanille qui fait le petit truc en plus, et ce goût marqué apporté par le seigle. Envie de découvrir le reste de la gamme !!!

Pour revenir sur une hière d’apéritif,  voici la Trèves, de la brasserie des Rieux à Lussas, en Ardèche. Une lager élaborée en hiver dans la cave de la brasserie, avec des malts  de Malteurs Echos, et des houblons 100 % Ardèche, qui proviennent du Houblonheur, dont on reparlera, Une bière unique de ce fait, douce, sur le foin, la paille, rustique et rafraichissante à la fois.

Fin de ce premier tour d’horizon avec la bière du Voyageur, de Cécile Dalmasso, brasseuse des Bières du Temps. Une bière brune, élaborée avec des fèves de cacao , des malts Pilsen, de blé et Vienne de Malteurs Echos, ( les malts caramélisés et torréfiées viennent de Weyermann). Cette bière est le fruit d’un partenariat avec l’association « l’oiseaulire » de Beaurepaire, qui organise une fois par an un week end sur les Carnets de voyage. Tous les ans donc, Cécile concocte une bière du voyageur différente (hibiscus, rose, dattes, chanvre…) dont l’idée est … de nous faire voyager. C’est réussi avec celle ci, direction l’Amérique du Sud, le royaume du cacao.